À propos de

Né de la volonté de deux amies d’enfance voulant valoriser la communauté africaine et afro-caribéenne de France, dont elles sont issues, Noir Pigment est une organisation qui produit des contenus médias introduisant des personnalités et influenceurs noirs (Entrepreneurs, artistes, intellectuelles ou encore scientifiques…).

Carole Bégatin @Devanee_off

Devanee

Originaire des Antilles et des Comores, j’ai grandi dans le 13e arrondissement de Paris. Assistante gestion de formation, je travaille pour le comité d’entreprise d’une institution française depuis plus de 8 ans.

Chanteuse avec une première expérience dans l’audiovisuel, quelques collaborations musicales, et plusieurs scènes parisiennes dont des plateaux TV, on m’appelle aussi Devanee.

« Le monde appartient à ceux qui se dressent avec courage, se dépassent et osent vivre pleinement. En route ! »

 

Kady Tabouré @Goodgirlgonehappy

Kady Tabouré

Née à Paris, je suis originaire du Mali, d’où mes parents sont venus dans les années 70 pour étudier en France.

Diplômée en tourisme d’affaires, je travaille depuis 10 dans l’organisation d’évènements RP et de voyages.

Passionnée de musique, j’ai pendant 3 ans chanté dans une chorale, puis un groupe. Aujourd’hui, j’écris, je compose et prépare un projet musical personnel.

« Pour nous, par nous. » l’essence de ce projet qui s’adresse à plus qu’une communauté.

 

Roger Gafari @mrsucre

Mr Sucre

Jeune homme né en 1985, aux origines multiples et désordonnées.

Né au Sénégal, d’origine libanaise, d’une mère musulmane, d’un père chrétien et français de nationalité, je suis arrivé en France à l’âge de 10 ans.

D’abord une formation d’ingénieur dont je garderais un esprit cartésien et une année d’étude en Australie. J’arrête quelques mois avant d’avoir mon diplôme pour me lancer dans la carrière de mes rêves : le cinéma.

Aujourd’hui, papa d’une petite fille, j’évolue entre le cinéma, l’écriture, la télé, les clips et mes autres passions : les voyages et le chant dans une chorale gospel. C’est d’ailleurs là que j’ai rencontré Kady.

Quand j’avais 5 ans j’étais persuadé d’être noir. Quand je suis arrivé en France j’ai réalisé que je ne l’étais finalement pas assez pour que soit visible l’Afrique qui coulait en moi. Aujourd’hui je suis persuadé qu’il faut aller au delà des apparences, pour surmonter les clichés qui existent, et c’est pour ça que le projet du Cotton Club s’est imposé comme une évidence.